Programme des séances cinéma

Connaissez-vous la "Section cinéma" de l’Amicale Laïque du Canton d'Alby-sur-Chéran ?

Gérée par des bénévoles, elle programme 1 film par mois, d'octobre à juin.
Le rendez-vous est en général le 3ème vendredi du mois à la Salle Chatenoud à Alby-sur-Chéran. L'ambiance est familiale et les discussions à la fin du film vont bon train. La section existe à Alby depuis 1986. Depuis décembre 2014 des coussins améliorent le confort de ceux qui le désirent. Le circuit est celui du Centre Départemental de Promotion du Cinéma/Ecran mobile qui est une structure indépendante assurée entièrement par le service culturel de la Fédération des Œuvres Laïques (section départementale de la Ligue de l'Enseignement) depuis plus de 30 ans.

http://www.al-alby.asso.fr/v3/cinema.html 

Rendez-vous à 20h30 à la Salle Chatenoud.

Vendredi 24 mai 2019

Affiche Jveux du soleil  Sim 3
"J'VEUX du SOLEIL ! " de Gilles Perret et François Ruffin, nous emmènera sur les rond-points de la France du Nord au Sud
  http://www.al-alby.asso.fr/v3/cinema/174-j-veux-du-soleil.html

Synopsis : Film réalisé en quelques jours avec les moyens du bord (une caméra et une Citroën Berlingo) mais comme une enquête avec la méthode journalistique : "Ecouter - Regarder - Comprendre, essayer s'y efforcer - Avant de juger, du haut d'une estrade, dans le huis-clos d'un studio", à la rencontre de ces hommes et ces femmes qui passent leurs fins de semaine sur les rond-points pour dénoncer leurs conditions de vie.
Et, entre la joie communicative engendrée par le picard François Ruffin et la caméra respectueuse du savoyard Gilles Perret, il en sort un film avec une galerie de portraits des perdants de la mondialisation : tous pris à la gorge par la désertification, la disparition des services publics et le manque de travail... mais qui, par un sursaut d'orgueil retrouvent leur dignité en devenant visibles, portent un espoir et un désir d'autre chose.
"On a tourné dans les endroits les plus pourris de France. Mais parce que ce sont des lieux habités avec une âme dedans, y compris les cabanes, ça devient des endroits beaux. Et ça c'est la caméra de Gilles qui l'a capté", salue F. Ruffin.

Ce film sera précédé d'un court métrage et d'un nouvel épisode de "La Vie des Hauts"